Püpperchen, petits beignets

Le carnaval s’en va, les roses vont éclore;

Sur le flanc des coteaux déjà court le gazon;

Cependant du plaisir la frileuse saison

Sous ses grelots légers rit et voltige encore.

Alfred de Musset

Carnaval, saison des beignets, était de passage et s’en est déjà allée. Qui n’aime pas les beignets ? Bon, bon, bon, je me dénonce. Je n’aime pas les beignets et la friture en général.

Je ne sais pas si c’est la levure de boulangerie ou le bain d’huile qui me donne la nausée. L’un des deux en tout cas.  Mes enfants, eux, raffolent des beignets en tout genre. Alors, je me dévoue quand même pour leur en préparer en quantité au moment de mardi-gras et un peu moins tout au long de l’année.

Pour faire des beignets, je le dis aux novices, il faut se lever tôt. Il faut pétrir la pâte assez longtemps, il faut la laisser lever 2h, il faut former des boules, il faut à nouveau laisser lever 45 minutes environ, il faut les cuire dans l’huile, il faut les enrober de sucre, il faut les garnir de confiture, compote ou pâte à tartiner en tout genre… Je ne sais pas vous, mais moi, je trouve ça super contraignant, arrivée à un certain âge, (presque 40 ans) les « il faut » me sortent par les oreilles.

En contrepartie, vous aurez de délicieux beignets, mais il est vrai que si on manque de temps ou si on veut faire un goûter de dernière minute pour des enfants affamés ou des invités impromptus, mieux vaut laisser tomber la confection de beignets….

Sauf…

… Si vous tombez sur cette recette.

Et quelle recette ! Elle est devenue incontournable chez moi depuis au moins 10 ans. Un petit beignet, sans levure de boulangerie, qui cuit également dans l’huile, au bon goût de vanille. Je nomme les « Püpperchen ». Püpper quoi ?!?! Évidemment, en Alsace, nous avons l’habitude de prononcer des noms à consonance germanique. Prononcez donc « pupeurcheun ».

Préparation: 10 min

Cuisson: 3/4 min

Ingrédients pour une vingtaine de beignets:

  • 2 oeufs
  • 2 cuillères à soupe de sucre semoule
  • 1 sachet de sucre vanillé
  • 250g de farine
  • 1 sachet de levure chimique
  • 125ml de lait
  • huile pour la cuisson
  • sucre pour enrobage

Matériel:

  • 1 fouet
  • 1 saladier
  • 1 cuillère à soupe
  • 1 casserole
  • 1 chinois
  • 1 assiette creuse
  • papier absorbant
  • 2 cuillères à café

Préparation:

Dans un saladier, fouettez les œufs et les sucres.

Ajoutez le lait, fouettez.

Mélangez la farine et la levure chimique.

Incorporez au mélange précédent.

Faites chauffer un bain d’huile.

Prenez de la pâte avec 1 cuillère à café et à l’aide de la 2e cuillère à café poussée la boule de pâte dans l’huile chaude.

Normalement les beignets se retournent seuls dans l’huile, sinon vous pouvez les tourner.

Une fois les beignets cuits, posez-les sur du papier absorbant pour ôter l’excès de gras et enrobez-les de sucre semoule.

Ils sont petits, donc pas besoin de les fourrer d’une quelconque pâte à tartiner mais vous pouvez les tartiner au choix.

J’espère que ces beignets vous donneront satisfaction.

N’hésitez pas à me faire part de vos commentaires, vos remarques, qu’ils soient bons ou mauvais. N’hésitez pas à partager les recettes qui vous plaisent car c’est vous qui faites découvrir aux autres mon travail dans les méandres de la toile culinaire.

Vous pouvez me contactez via les réseaux sociaux, via les commentaires sous les articles. J’aime échanger avec vous et voir aussi les recettes du blog que vous testez.

Merci pour votre soutien !

3 réflexions sur “Püpperchen, petits beignets

  1. Ping : Fasenachtkiechle, beignets de carnaval alsaciens – Ma Petite Cuisine Familiale

Répondre à Ma.Petite.cuisine.Familiale Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s