Nid de Pâque aux biscuits roses de Reims

Je ne sais pas si vous avez remarqué à quel point le ciel est d’une couleur rose intense le soir avant que le soleil ne se couche. Le ciel est souvent pour moi une belle inspiration. Tour à tour, jour après jour, il est d’une couleur, d’un aspect différent. Il fait ce qu’il veut, selon son humeur. Il est libre de rire, de gronder, de pleurer, il peut être dans le flou, dans le brouillard de ses pensées ou bien éclairci, dégagé, joyeux. Il peut être statique, ou bien dynamique, en fonction du souffle des 4 vents. Il nous fait rêver, il nous emmène où on veut aller. Et même dans les ténèbres, le ciel est lumineux, illuminé par une myriade d’étoiles et d’astres qui s’affichent dans le noir bleuté tels des phares dans la nuit.

Le ciel, je peux passer des heures à le contempler, m’assoir sur un banc et pointer mon nez vers cette immensité irisé. Le ciel, c’est quelque chose que l’on voit tous les jours, quelque chose qui est présent dans nos vies et que malheureusement, entraîné par le tourbillon incessant de nos vies, nous ne prenons plus le temps d’admirer.

Le ciel, mon inspiration. C’est grâce au rose intense dont s’est paré le ciel ces derniers jours que je me suis rappelée, ce gâteau que j’avais déjà fait pour Pâque il y a quelques années. J’avais eu quelques petits problèmes techniques pour le faire. C’était un raté…bon quand même au goût, mais un raté au niveau visuel.

C’est donc pleine d’espoir que je m’y suis mise ce matin, pour le repas pascal. Mon mari tenait à faire son gigot d’agneau, j’avais donc tout mon temps pour pâtisser.

Dans ce gâteau se cachent d’autres petits biscuits de la région Grand Est, ce ne sont pas des biscuits alsaciens…mais régionaux quand même. Je parle bien sûr de petits biscuits roses, souvent utilisés dans les desserts et qu’on peut aisément tremper dans le champagne, autre spécialité de la région. Vous avez certainement trouvé, en attendant… pas la peine de vous creuser trop la tête, la réponse est dans le titre de la recette. Je parle bien sûr des biscuits roses de Reims tout droit confectionnés par la maison FOSSIER à Reims.

Ce nid de Pâque a donc le bon gout biscuité du biscuit rose, il est recouvert d’un glaçage au chocolat blanc et saupoudré de poudre de biscuits roses.

Rose, rose, rose, comme le ciel qui m’inspire, comme la jacinthe ou la tulipe qui émerge de terre pour décorer les jardins au printemps, comme les joues à bisous de mes enfants, comme la couleur de l’amour qui conduit ma vie.

C’est ainsi que je vois la Pâque cette année, sous le signe de l’amour et la vie.

Temps de préparation: 25 min

Temps de cuisson: 30 minutes

Ingrédients:

Pour le biscuit:

  • 3 oeufs
  • 100g de beurre mou
  • 100g de sucre
  • 100g de farine
  • 50g de maïzena
  • 100g de biscuits roses de Reims
  • 40g de lait
  • 12 gouttes de colorant alimentaire rouge

Pour la décoration:

  • 100g de chocolat blanc
  • 5 biscuits roses de Reims
  • Petits oeufs en chocolat

Matériel:

  • 2 saladiers
  • 1 moule à savarin
  • 1 batteur électrique ou 1 robot pâtissier
  • 1 mixeur
  • 1 maryse
  • 1 casserole

Préparation:

Commencez par préparer le biscuit. Dans un mixeur, réduisez 100g de biscuits roses de Reims en poudre fine.

Séparez les blancs des jaunes d’oeufs. Montez les blancs en neige bien ferme. Fouettez les jaunes avec le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse.

Ajoutez le beurre, les biscuits roses en poudre, le lait, le colorant rouge, la farine et la levure. Mélangez bien.

Incorporez délicatement avec une maryse les blancs d’oeufs en neige. Délicatement veut dire en soulevant la pâte et non en tournant.

Préchauffez le four à 180°.

Graissez et farinez un moule à savarin. Versez-y la pâte.

Enfournez à mi hauteur pendant environ 30 minutes à 180°.

Laissez refroidir avant de démouler.

Mixez les 5 derniers biscuits roses de Reims en poudre fine.

Une fois le gâteau froid, préparez le glaçage.

Versez de l’eau dans une casserole et portez-la à ébullition.

Posez un saladier dessus et cassez-y le chocolat blanc en morceaux. La vapeur fera qu’il commencera à fondre. Mélangez de sorte que le chocolat soit bien fondu.

Glacez le gâteau avec le chocolat blanc fondu et recouvrez-le de poudre de biscuits roses de Reims.

Pour finir, placez des petits oeufs en chocolat au centre, pour donner l’impression d’un nid.

Dégustez, rien ne vous empêche de boire un verre de champagne avec la part de gâteau. Après tout, on reste dans le thème.

Joyeuse Pâque à toutes et tous!

2 réflexions sur “Nid de Pâque aux biscuits roses de Reims

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s