Galette des rois frangipane et framboise

Il n’y a point naturellement pour l’homme de médecin plus sûr que son propre appétit.

Jean Jacques Rousseau

Mon appétit, ou plutôt mon appétit du moment.

Il est petit, très petit, même absent. Je suis lasse, fatiguée de ses journées qui courent à une vitesse folle. Fatiguée des heures qui passent et qui deviennent compliquées.

Vous avez certainement remarqué que mon rendement d’articles inédits est faible ces derniers temps. Pourtant je cuisine, chaque jour, simplement parceque les enfants doivent manger. Malgré ma passion pour la cuisine, je suis lasse et fatiguée.

Il me faudrait plus de temps, que mes journées soient plus longues pour que je puisse boucler mes articles à temps. Ce n’est pas faute d’essayer, si j’osais vous montrer tous les brouillons que j’ai en préparation, j’en ai une liste interminable. Des recettes que je ne peux pas vous proposer car elles ne sont plus de saison. Par moment, elles restent dans mes brouillons, un an entier le temps que les saisons nous rattrapent.

Mon appétit, moins d’appétit.

L’appétit, ce désir de manger est en berne. L’impression de faire à manger car il le faut, l’impression de ne plus avoir d’idées culinaires, l’impression de cuisiner tous les jours la même chose. Comme un écrivain atteint du syndrôme de la page blanche, qui regarde inlassablement la pointe de son crayon dans l’espoir d’avoir l’étincelle qui lui permettra de débuter son roman, je m’assois dans ma cuisine à réfléchir aux prochains repas que je cuisinerai tout en combattant ce sentiment de lassitude.

Lassitude qui me gagne et m’interdit d’écrire de nouveaux articles.

Lassitude qui me conduit inlassablement vers un manque d’appétit. Tout me paraît insipide, fade. Ma cuisine qui se voulait pleine de saveurs et colorée, devient terne et sans âme.

Mon appétit, absence d’appétit.

Cet article, sera peut être l’étincelle qui me permettra de remplir cet écran blanc devant mes yeux, qui me fera entendre à nouveau les bruits du clavier quand je le tapote. Vous le saurez bien assez vite.

La recette que je vous propose est une conséquence directe de cette lassitude et ce manque d’appétit.

Une galette des rois… Fin février, à l’heure où tout le monde  prépare les beignets du mardi-gras. Là, vous imaginez l’ampleur de mon retard.

Cette galette renferme une base de frangipane et de confiture de framboises. Gourmandise au rendez-vous. La pâte feuilletée n’est pas de moi, 2 rouleaux de pâte achetées dans le commerce. Un jour… Un jour… Je m’attaquerai à la pâte feuilletée maison. Laissez-moi vous présenter la galette de l’épiphanie 2022.

Préparation: 20 min

Repos au frais: 15 min

Cuisson: 40 min environ

Ingrédients pour 1 galette des rois:

  • 2 pâtes feuilletées du commerce
  • 100g d’amandes en poudre
  • 25g de farine
  • 2 oeufs
  • 50g de sucre semoule
  • 2 cuillères à soupe de lait
  • 3 cuillères à soupe de confiture de framboises
  • 1 jaune d’oeuf pour la dorure

Matériel:

  • 1 moule à tarte
  • 1 fourchette
  • 1 robot ou 1 batteur électrique
  • 1 saladier
  • 1 pinceau à pâtisserie
  • 1 couteau

Préparation:

Commencez par préparer l’appareil à frangipane et framboise.

Séparez les blancs d’oeuf des jaunes.

Montez les blancs en neige ferme et battez les jaunes et le sucre. Le mélange doit blanchir et devenir mousseux. Comptez 5 minutes.

Ajoutez la farine et la poudre d’amandes ainsi que les cuillères de lait et de confiture de framboises.

Incorporez délicatement les blancs en neige.

Réservez ce mélange.

Déroulez une pâte à tarte et habillez un moule à tarte. Piquez le fond à l’aide d’une fourchette et recouvrez de crème d’amandes/framboises.

Cachez une fève ou un peu plus. (une par enfant par exemple pour éviter les disputes)

Refermez avec la 2e pâte feuilletée. Soudez bien les bords avec de l’eau.

Dorez le haut de la galette avec un jaune d’oeuf. Placez la galette au frais 10 à 15 minutes.

Préchauffez le four à 180° C.

À l’aide d’un couteau, dessinez le décor sur le haut de la galette. Veillez à ne pas transpercer la pâte et n’oubliez pas de faire un petit trou au milieu.

Baissez le four à 160°C. Enfournez la galette à mi hauteur pendant environ 40 minutes.

Laissez refroidir.

Voilà comment à l’heure des beignets, j’en suis encore à vous proposer de la galette des rois.

N’hésitez pas à me faire part de vos commentaires, vos remarques, qu’ils soient bons ou mauvais. N’hésitez pas à partager les recettes qui vous plaisent car c’est vous qui faites découvrir aux autres mon travail dans les méandres de la toile culinaire.

Vous pouvez me contactez via les réseaux sociaux, via les commentaires sous les articles. J’aime échanger avec vous et voir aussi les recettes du blog que vous testez.

Merci pour votre soutien !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s