Manele (brioche de Saint Nicolas)

Noël s’est nourri de miel, de brioche et de lumière. Il a trempé dans la crème chaque grelot d’herbe claire. Mille mille cloches neigent aux quatre coins de l’hiver et toute la maison rêve dès qu’on ouvre la fenêtre.

Catherine de Lasa

En me promenant dans les rues de ma ville, alors qu’il fait froid et sec, j’aime m’arrêter devant les vitrines des boulangeries embuées et éclairées.

Les boulangeries sont des écrins de lumières et de chaleur dans la grisaille de l’hiver. Quand on s’approche, une odeur reconnaissable entre toutes, odeur de pain chaud juste sorti du four, envahit nos narines et ravive nos souvenirs d’enfance.

J’aime particulièrement l’atmosphère de ma boulangerie en cette période de l’avent.

Les odeurs particulières d’anis et d’épices, les bredeles qui commencent à remplir les gros bocaux sur les présentoirs, il y en a tellement de sortes ! Les calendriers de l’avent, les chocolats spéciaux et de saison, les pâtisseries de fin d’année comme les torches au marron, les bûches de Noël.

Et cette joie, je ne sais pas pourquoi mais je trouve que les boulangeries ont quelque-chose de joyeux. On ne va pas dans une boulangerie comme on va dans une grande surface. Non, les propriétaires y mettent de leur cœur, de leur caractère, de leur personnalité, de l’amour pour leur clients. Ils connaissent leurs clients, leurs habitudes. Une visite dans une boulangerie n’est pas une chose impersonnelle comme dans les grandes surfaces.

Je ne me lasse pas de ma boulangerie en cette saison.

Il y a une petite gourmandise qui est apparue dans les vitrines de ma boulangerie. Une douceur moelleuse, généreuse. La brioche de Saint Nicolas. En Alsace, c’est un manele et encore tout dépend si on se trouve dans le Sud ou le Nord de l’Alsace, il y a des façons différentes de le prononcer.

Le manele est une brioche en forme de bonhomme. On en trouve des natures, aux pépites de chocolat, aux raisins, aux épices de Noël. Il existe des emportes pièces spéciaux, moi je les découpe à la main avec des ciseaux. De telle sorte, chaque manele est différent.

Préparation: 15 min

Repos de la pâte: 2h + 30 min

Cuisson: 15 min environ

Ingrédients pour environ 8 maneles

Pour la base des maneles, les natures:

  • 300g de farine
  • 50g de sucre semoule
  • 1 pincée de sel
  • 1/2 cube de levure fraîche de boulangerie ou 1 sachet
  • 1 oeuf
  • 110ml de lait
  • 110g de beurre mou
  • 2 jaunes d’œufs pour la dorure

Pour les maneles pépites de chocolat:

  • 100g de pépites de chocolat

Pour les maneles aux raisins:

  • 100g de raisins secs

Matériel:

  • 1 robot pâtissier ou 1 batteur électrique avec pétrins
  • 1 saladier
  • film alimentaire
  • 1 pinceau
  • 1 paire de ciseau
  • 1 plaque de cuisson
  • papier cuisson

Préparation :

Commencez par préparer la pâte qui doit gonfler et doubler de volume.

Dans le bol du robot, versez la farine, le sucre le sel.

Émiettez la levure, mélangez-la à la farine et au sucre.

Formez un puit, ajoutez-y l’œuf et le lait. Ainsi que le beurre mou en morceaux.

Pétrissez pendant au moins 10 minutes.

Laissez tomber la pâte dans un saladier, filmez et oubliez-la 2h environ dans un endroit chaud et sec. Attention aux courants d’air.

Une fois la pâte bien levée, posez-la sur un plan de travail fariné et dégazez-la. Dégazez veut dire qu’il faut la repétrir pour en ôter les bulles d’air formées lors de la première pousse.

Si vous voulez en faire aux pépites et aux raisins, c’est à ce moment que vous ajoutez les pépites de chocolat, ou les raisins que vous aurez préalablement laissé tremper.

Ensuite détaillez des petites boules de tailles égales.

Transformez les boules en boudins. Et c’est maintenant qu’on va confectionner les formes de maneles.

Posez un boudin de pâte dans la paume de votre main. Entaillez le boudin de bas en haut, jusqu’au milieu (les pieds). Puis un peu au dessus du milieu, entaillez en diagonale, de chaque côté, le boudin (les mains). Entaillez à nouveau en diagonal, 1cm au dessus des premières diagonales puis remontez le morceau entaillé vers la tête. Façonnez une jolie boule pour la tête.

Je vous ai fait un croquis, parceque j’ai bien conscience que ce n’est pas simple de tout comprendre.

Posez le manele sur une plaque recouverte de papier cuisson. Laissez à nouveau gonfler environ 30 minutes.

Préchauffez le four à 180 °C.

Dorez les maneles avec du jaune d’oeuf battu. Faites-leur des yeux, soit avec des pépites de chocolat soit avec des raisins.

Enfournez à four chaud pendant environ 15 minutes. Vous verrez quand ils commenceront à dorer.

Laissez-les refroidir avant de les déguster.

C’est le moment d’en faire ! Profitez-en !

N’hésitez pas à me faire part de vos commentaires, vos remarques, qu’ils soient bons ou mauvais. N’hésitez pas à partager les recettes qui vous plaisent car c’est vous qui faites découvrir aux autres mon travail dans les méandres de la toile culinaire.

Vous pouvez me contactez via les réseaux sociaux, via les commentaires sous les articles. J’aime échanger avec vous et voir aussi les recettes du blog que vous testez.

Merci pour votre soutien !

Belle soirée !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s